Co-operative enterprises
build a better world

Europe: Antonio Tajani, défenseur des coopératives, élu président du Parlement européen

01 Feb 2017

Antonio Tajani, ancien commissaire européen pour l'industrie et l'entrepreneuriat, a été élu président du Parlement européen. Le député italien qui représentait le groupe de centre droit, le parti populaire européen (EPP), a été élu avec 351 voix, contre 282 pour Gianni Pittella (Italie) issu de l'Alliance Progressiste des Socialistes et Démocrates (S&D). Les deux hommes politiques ont fait apporter leur soutien aux entreprises coopératives.

Lorsqu'il travaillait en tant que commissaire à la Commission européenne, Antonio Tajani a reconnu le vaste potentiel des coopératives et a mis sur pied en 2013 un groupe de travail sur les coopératives. Son but est d'évaluer les besoins spécifiques des entreprises coopératives relativement à plusieurs questions, notamment un cadre réglementaire européen adéquat, l'identification des obstacles au niveau national et l'internalisation des coopératives.

Le groupe de travail a rédigé un projet de recommandations concrètes en matière d'éducation entrepreneuriale, de financement et de développement des services d'appui aux entreprises destinés aux coopératives, à la Commission européenne, aux gouvernements nationaux et aux organisations de parties prenantes.

Cooperatives Europe, le bureau européen de l'Alliance coopérative internationale, a salué l'élection d'Antonio Tajani.

Dirk Lenhoff, président de Cooperatives Europe, a indiqué: «En tant que défenseur du modèle de l'économie sociale et en ma qualité d'ancien commissaire à l'industrie et à l'entrepreneuriat, nous espérons que la présidence de M. Tajani accroitra la visibilité et la reconnaissance de l'entrepreneuriat coopératif. Les entreprises coopératives placent les citoyens au cœur de leur fonctionnement. Ainsi, l'engagement fort de M. Tajani à servir les populations d'Europe et le rôle du Parlement en ce qu'il représente les citoyens doit stimuler et améliorer le dialogue entre le mouvement coopératif et le Parlement européen. Nous nous réjouissons de travailler avec lui.»