Les coopératives laitières réagissent à la chute des prix du lait

11 Sep 2015

L'augmentation de la production de lait à l'échelle mondiale constitue une grave menace pour les coopératives laitières du monde entier. En Europe, les exportations agricoles sont aussi sous pression suite au boycott russe des produits agricoles de l'UE.

Copa-Cogeca, l'organisation qui représente les agriculteurs et les coopératives agricoles d'Europe, affirme que si l'UE n'agit pas rapidement, de nombreux producteurs devront mettre la clé sous la porte avant l'hiver.

Pekka Pesonen, secrétaire général de Copa-Cogeca, déclare : « Je me réjouis du fait que les ministres de l'UE aient accepté d'examiner les possibilités d'augmentation du prix d'intervention du lait pour contenir le marché. Cette mesure est cruciale pour refléter les coûts de production croissants et pour mettre fin à la pression à la baisse qui s'exerce sur le marché laitier.

« C'est aussi une étape positive vers la création d'un groupe de haut niveau chargé d'examiner l'avenir du secteur laitier de l'UE et d'étudier les outils disponibles pour faire face à la volatilité croissante des marchés agricoles. Nous devons nous impliquer dans ce groupe. Autres nouvelles positives : la commission européenne va augmenter les fonds alloués aux programmes de promotion de l'UE et intensifier ses efforts pour trouver de nouveaux débouchés commerciaux, mais cela va prendre du temps. »

Certaines coopératives laitières prennent différentes mesures pour faire face à la détérioration du marché du lait. Au Royaume-Uni, Arla Foods a lancé une nouvelle marque, propriété des agriculteurs, pour son lait afin de sensibiliser les consommateurs à la nature coopérative de l'entreprise.

Arla organise également des réunions dans tout le Royaume-Uni pour permettre à ses 3 000 propriétaires agriculteurs d'exprimer leurs inquiétudes et de partager leurs idées pour encourager la promotion des avantages retirés de l'achat de produits laitiers issus d'une coopérative.

Ash Amirahmadi, chef des services laitiers et services aux membres chez Arla Foods UK, explique : « Nous sommes en mesure de maintenir le prix du lait pour septembre, selon notre performance actuelle et future. Cependant, il nous faut rester prudents. Le marché laitier mondial reste volatile et il est encore trop tôt pour savoir si le vent a tourné : la production laitière demeure élevée à l'échelle mondiale alors que la demande est limitée. »

En réponse à la nouvelle chute des prix du lait,  Fonterra, une coopérative néo-zélandaise, fournit des prêts à ses membres. La coopérative Fonterra, un chef de file mondial de la nutrition laitière, appartient aux agriculteurs. C'est la plus grande entreprise de transformation du lait au monde.

Les agriculteurs avaient jusqu'au 25 septembre pour faire une demande de prêt, qu'ils peuvent rembourser intégralement ou partiellement à tout moment. Aucune garantie n'est exigée sur leurs parts ou toute autre forme d'actifs.

John Wilson, président de la coopérative, déclare : « En aidant nos agriculteurs, nous prouvons notre solidarité en tant que coopérative et unissons nos forces pour traverser ces temps difficiles. »

LATEST COOPERATIVE NEWS

On Valentine's Day we are celebrating our love for…

The February 2024 edition of the…