Le Co-operative College s'efforce d'améliorer l'engagement des femmes et des jeunes dans les coopératives du Malawi

08 Sep 2015

Le Co-operative College du Royaume-Uni apporte son aide au Malawi pour améliorer la participation des femmes et des jeunes dans les coopératives. Le College travaille au Malawi depuis trois ans sur un projet visant à développer les capacités par le biais de formations destinées aux coopératives nouvelles et existantes.

En février, l'organisation a reçu une subvention du gouvernement écossais qui lui permettra de continuer son projet au Malawi pour trois ans supplémentaires. Dans la seconde phase du projet, le College portera son attention sur l'engagement des femmes et des jeunes dans les coopératives, la viabilité écologique des coopératives et le développement d'un organisme central pour le secteur coopératif du pays.

Ruth Holton, coordinatrice des projets de la jeunesse et de l'apprentissage coopératif pour le College, s'est récemment rendue au Malawi où elle a travaillé avec l'équipe pour évaluer les obstacles auxquels font face les femmes et les jeunes dans les coopératives. Mme Holton a participé à différents groupes de discussion examinant les problèmes que rencontrent les femmes et les jeunes, tels que les barrières culturelles. « Nous avions pour objectif de les écouter puis de les encourager à débattre entre eux pour présenter les défis qu'ils doivent surmonter dans leurs coopératives », explique-t-elle.

Les femmes qui participaient aux ateliers ont dit qu'elles percevaient les coopératives comme une véritable source de subsistance, mais qu'elles manquaient souvent de confiance pour se présenter aux élections.

« Si une femme se présentait comme candidate à la direction, les autres femmes de la coopérative voteraient plutôt pour le candidat masculin », explique Ruth Holton.

Quant à la participation de la jeunesse, les coopératives font face à une barrière culturelle. De nombreux jeunes perçoivent les coopératives comme un outil destiné aux populations rurales pauvres. « Les jeunes entrepreneurs ambitieux ne considèrent pas les coopératives comme une option, même s'ils auraient tout à gagner à s'impliquer, par exemple, dans les coopératives de macadamia. »

Le mouvement coopératif du Malawi reste largement agricole. Certaines organisations travaillent déjà avec les jeunes dans les zones urbaines pour les aider à vendre des produits d'artisanat. Le College et son équipe au Malawi travaillent en partenariat avec celles-ci pour déterminer comment les jeunes pourraient s'organiser de façon plus coopérative et gagner en pouvoir.

« Il faudra certainement du temps pour changer cet état d'esprit, mais il existe une réelle volonté d'avancer », affirme Ruth Holton. Les résultats des discussions organisées seront utilisés pour développer un manuel de formation qui sera publié et distribué aux coopératives cet automne. Le manuel se consacrera à la gouvernance, et inclura les principes et règlements coopératifs. Si les membres connaissent les règlements et principes, la représentation s'en trouve aussi améliorée », explique Mme Holton.

« Il existe une véritable volonté et un réel enthousiasme pour les coopératives », conclut-elle.

LATEST COOPERATIVE NEWS